sito in fase di manutenzione: alcuni contenuti potrebbero non essere aggiornati
 
 novembre 2019 
LunMarMerGioVenSabDom
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CAMPAGNE
MISSIONI

CERCA:

Ministero degli Affari Esteri

Living together - Combining diversity and freedom in 21st-century Europe [Report of the Group of Eminent Persons of the Council of Europe] PDF DOWNLOAD >>

DOCUMENTARIO DEDICATO DA AL-JAZEERA ALLA LEADER RADICALE EMMA BONINO

Cookie Policy

>> Le Figaro


VIVE LA REVOLUTION DU CEDRE!

Un appel d'intellectuels à soutenir les opposants à l'occupation et le retrait des troupes syriennes Le vent de la liberté souffle sur le Liban. Evènement exceptionnel dans un pays arabe : la démission du gouvernement prosyrien de Karamé a été obtenue par la mobilisation patriotique des citoyens, transcendant les communautés et les opinions, qui a suivi l'assassinat de Rafic Hariri. La révolte libanaise rappelle les grands mouvements populaires antitotalitaires à l'Est. Elle évoque aussi l'exemple ukrainien dont elle emprunte les formes : occupation pacifique et prolongée de la rue, bienveillance voire sympathie des forces de police ou de l'armée, usage similaire des couleurs identitaires du mouvement : orange à Kiev, rouge et blanc à Beyrouth. Au Moyen-Orient aussi, la liberté s'affirme comme la grande valeur politique universelle sur laquelle devra se bâtir l'ordre international futur. Elle parvient à bousculer des régimes qu'on croyait inamovibles et à défier des tyrans qui se pensaient inébranlables. En quelques mois, les électeurs afghans, palestiniens et irakiens, parfois au risque de leur vie, ont démenti de manière cinglante le préjugé d'une incompatibilité entre démocratie et monde arabo-musulman. Depuis l'intervention américaine en Irak et la chute de la dictature de Saddam Hussein, un nouveau Moyen-Orient se dessine sous nos yeux. Rien n'est cependant joué. Le meilleur comme le pire peuvent advenir. Il faut absolument soutenir la détermination du peuple libanais à chasser totalement l'occupant syrien et à recouvrer sa liberté et sa souveraineté. Dans ce but, les gouvernements démocratiques doivent poursuivre avec fermeté leurs pressions sur la Syrie – que même les pays arabes invitent à se retirer du Liban – afin qu'armée et services secrets quittent immédiatement le pays du Cèdre. C'est la seule garantie pour une enquête impartiale sur l'assassinat de Rafic Hariri. C'est aussi l'unique condition pour la tenue d'élections législatives réellement libres. L'application de la résolution 1559 du Conseil de sécurité des Nations unies demande expressément le désarmement et la dissolution des milices libanaises ou non libanaises. Sa réalisation nécessitera, comme le réclament les manifestants, «qu'il n'y ait plus d'autre armée que libanaise au Liban et sur la totalité de son territoire». Les démocrates arabes ont besoin d'un soutien international. Citoyens engagés dans la lutte pour la démocratie, sous toutes les latitudes et dans toutes les langues, ne laissons pas passer cette occasion : l'extension de la liberté et de la démocratie dans le monde arabe est une condition essentielle de la paix au Moyen-Orient. Vive la révolution démocratique du Cèdre ! Premiers signataires : Fadela Amara, Mohamed Abdi, Antoine Basbous, Paul Berman, Dissent Emma Bonino, Pascal Bruckner, Stéphane Courtois, Alain Finkielkraut, Arié Flack, André Glucksmann, Patrick Klugman, Michel Laval, Corinne Lepage, Bernard-Henri Lévy, Jacky Mamou, Kaveh Mohseni, Jean-Luc Mouton, Réforme, hebdomadaire protestant, Kendal Nezan, Pierre-André Taguieff, Michel Taubmann.





Altri articoli su:
[ Libano ] [ Islam e democrazia ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ ]

Comunicati su:
[ Libano ] [ Islam e democrazia ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ ]

Interventi su:
[ Libano ] [ Islam e democrazia ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ ]


- WebSite Info