sito in fase di manutenzione: alcuni contenuti potrebbero non essere aggiornati
 
 gennaio 2020 
LunMarMerGioVenSabDom
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
CAMPAGNE
MISSIONI

CERCA:

Ministero degli Affari Esteri

Living together - Combining diversity and freedom in 21st-century Europe [Report of the Group of Eminent Persons of the Council of Europe] PDF DOWNLOAD >>

DOCUMENTARIO DEDICATO DA AL-JAZEERA ALLA LEADER RADICALE EMMA BONINO

Cookie Policy

>> Agence Europe


(EU) PE/COUR PENALE INTERNATIONALE: LE PARLEMENT DEMANDE À L'UE D'ESSAYER DE CONVAINCRE LES ETATS-UNIS DE MODIFIER SA POSITION

Bruxelles, 28/02/2002 (Agence Europe) - Les Etats membres de l'UE et les pays associés à l'Union qui ne l'ont pas encore fait devraient ratifier dans les meilleurs délais le statut de la future Cour pénale internationale (statut qui a été ratifié jusqu'ici par 52 pays, alors qu'il en faut 70 pour qu'il entre en vigueur), a demandé le Parlement européen en adoptant jeudi une résolution présentée par pratiquement tous les groupes politiques. Le Parlement a aussi invité le Conseil de l'UE à adopter pendant la Présidence espagnole, au-delà de sa position commune de juin 2001, un plan d'action concret pour promouvoir l'adhésion d'un grand nombre de pays au statut approuvé à Rome, et a invité l'Administration et le Congrès américains à revoir leur position sur la future Cour. Beaucoup de députés intervenus dans le débat ont évoqué ce problème de la réticence américaine: le démocrate-chrétien Arie Oostlander pour affirmer qu'il faut parler aux Américains, mais « gentiment », sans les « irriter », alors que pour le libéral néerlandais Bob van den Bos (qui a parlé de « La Haye, capitale juridique du monde »), il faut le faire « amicalement, mais fermement » et que pour la verte italienne Monica Frassoni, il faut chercher des « instruments créatifs de pression » (que faut-il faire, « traduire les Etats-Unis devant la Cour ? », était la provocation de la socialiste espagnole Rosa Diez Gonzalez). La radicale italienne Emma Bonino, qui se bat depuis des années pour la nouvelle Cour, a insisté sur son caractère universel et pour l'équilibre politico-géographique en son sein, en saluant la réaction favorable du président mexicain Fox et la position « positive et inattendue » de la Ligue arabe, alors qu'elle a fustigé les « absents », y compris la Russie et la Chine. Pour le Commissaire Verheugen, qui a rappelé les efforts concrets que la Commission a faits en faveur de ce projet, la création de la Cour sera la conquête la plus significative en droit international depuis la création des Nations Unies: en 2002, a-t-il annoncé, la Commission concentrera ses financements en particulier sur l'aide à la formation d'experts et la nécessaire transposition de « règles contraignantes » dans le droit national. Nous avons bon espoir que le statut de la Cour entre en vigueur sous Présidence espagnole, a dit le président du Conseil Ramon de Miguel, en rappelant que l'UE avait assumé un rôle de pointe dans cette affaire, et que 130 Etats ont signé le statut jusqu'ici.





Altri articoli su:
[ USA ] [ Corte Penale Internazionale e Tribunale Penale Internazionale ]

Comunicati su:
[ USA ] [ Corte Penale Internazionale e Tribunale Penale Internazionale ]

Interventi su:
[ USA ] [ Corte Penale Internazionale e Tribunale Penale Internazionale ]


- WebSite Info