sito in fase di manutenzione: alcuni contenuti potrebbero non essere aggiornati
 
 maggio 2020 
LunMarMerGioVenSabDom
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CAMPAGNE
MISSIONI

CERCA:

Ministero degli Affari Esteri

Living together - Combining diversity and freedom in 21st-century Europe [Report of the Group of Eminent Persons of the Council of Europe] PDF DOWNLOAD >>

DOCUMENTARIO DEDICATO DA AL-JAZEERA ALLA LEADER RADICALE EMMA BONINO

Cookie Policy

>> Le Jeune Indépendant


L'ALGERIE VEUT QUE LES PARTENARIATS PRIMENT LES RELATIONS COMMERCIALES

Le Jeune Indépendant - 5 juin 2007 par Safia Berkouk Les relations commerciales aussi bénéfiques soient-elles ne suffisent plus à l’Algérie qui cherche aujourd’hui davantage de relations de partenariat, d’investissement et de transferts de technologies et de savoir-faire. C’est en substance le message qu’a délivré M. Medelci à l’attention de la ministre du Commerce international d’Italie, Mme Emma Bonino, avec laquelle il a procédé à l’inauguration à Alger du premier forum d’affaire algéro-italien. Une rencontre qui a regroupé plus d’une centaine d’opérateurs économiques italiens, que M. Medelci a d’ailleurs invités «à saisir les opportunités d’investissement offertes dans tous les domaines par le biais d’investissement direct ou en partenariat». Un appel appuyé par Mme Bonino qui a soutenu devant ses compatriotes que «l’Algérie est un pays de grandes potentialités» et que «toutes les conditions sont réunies» pour «approfondir le dialogue entre les deux pays et explorer de nouveaux secteurs». Selon elle, «le programme de privatisation engagé par le gouvernement algérien offre de grandes opportunités pour les investisseurs italiens», dont certains ont déjà saisi l’occasion en prenant des participations dans des entreprises publiques algériennes à travers des opérations dont le montant global est estimé à 120 millions d’euros. Pour la ministre italienne, l’importante participation à ce forum des chefs d’entreprises de son pays, menés par la Confindustria (confédération des industriels italiens), prouve, si besoin est, que «les entreprises italiennes ont parié sur l’Algérie» et sont déterminées à étendre et à diversifier leur présence en Algérie.





Altri articoli su:
[ Africa ] [ Algeria ] [ Commercio Estero ] [ Economia ] [ Globalizzazione ] [ Italia ] [ Made in Italy ] [ Unione Europea ]

Comunicati su:
[ Africa ] [ Algeria ] [ Commercio Estero ] [ Economia ] [ Globalizzazione ] [ Italia ] [ Made in Italy ] [ Unione Europea ]

Interventi su:
[ Africa ] [ Algeria ] [ Commercio Estero ] [ Economia ] [ Globalizzazione ] [ Italia ] [ Made in Italy ] [ Unione Europea ]


- WebSite Info