sito in fase di manutenzione: alcuni contenuti potrebbero non essere aggiornati
 
 maggio 2022 
LunMarMerGioVenSabDom
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 
CAMPAGNE
MISSIONI

CERCA:

Ministero degli Affari Esteri

Living together - Combining diversity and freedom in 21st-century Europe [Report of the Group of Eminent Persons of the Council of Europe] PDF DOWNLOAD >>

DOCUMENTARIO DEDICATO DA AL-JAZEERA ALLA LEADER RADICALE EMMA BONINO

Cookie Policy

>> La Stampa


BONINO ET TARADASH, UN AUTRE DEFI

Washington. Emma Bonino et Marco Taradash viennent d'ĂȘtre de nouveau arrĂȘtĂ©s Ă  New York, et toujours pour le mĂȘme dĂ©lit: distribution non autorisĂ©e de seringues stĂ©riles. Ils venaient Ă  peine d'ĂȘtre "pardonnĂ©s" par le tribunal pour la fois prĂ©cĂ©dente, lorsqu'ils avaient Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s pour avoir essayĂ© d'en livrer un stock au maire David Dinkins, mais Ă©tant donnĂ© que la motivation du pardon les avait laissĂ©s insatisfaits, Ă  leur sortie du tribunal ils ont rĂ©pĂ©tĂ© leur geste. A la base de leur protestation il y a le fait que New York est un des rares Etats oĂč la vente des seringues stĂ©riles n'est pas libre. Pour les acheter il faut une prescription mĂ©dicale et les hĂ©roĂŻnomanes ont du mal Ă  se les procurer. ConsĂ©quence: l'utilisation rĂ©pĂ©tĂ©e des seringues a provoquĂ© la diffusion du SIDA parmi les hĂ©roĂŻnomanes de New York dans une proportion effrayante, de 60 Ă  70 pour cent. D'oĂč la dĂ©cision d'accomplir (en novembre dernier) le geste dĂ©monstratif, l'arrestation qui a suivi et le procĂšs qui s'est tenu hier matin. En ouverture d'audience le reprĂ©sentant de l'accusation a lui-mĂȘme demandĂ© la mise aux archives du dossier parce que la parlementaire radicale italienne et le dĂ©putĂ© europĂ©en de la Ligue antiprohibitionniste avaient distribuĂ© des seringues "par publicitĂ©, et non pour commettre vraiment un crime". Leur avocat a immĂ©diatement protestĂ©. Mais comment - a demandĂ© le juge enclin Ă  conclure le procĂšs - Ça ne vous va pas? Pourquoi donc? Car par ce procĂšs, a expliquĂ© l'avocat, nous voulons montrer que la loi qui limite la vente de seringues est injuste et qu'elle doit ĂȘtre changĂ©e". Le juge a quand mĂȘme dĂ©cidĂ© de classer l'affaire en disant qu'aux Etats-Unis, "ĂȘtre jugĂ© n'est pas encore un droit". A leur sortie du tribunal, Bonino et Taradash ont accrochĂ© deux pancartes Ă  leur cou, ils se sont armĂ©s d'une dizaine de seringues et ont recommencĂ© leur travail de distribution. Premier objectif: le dĂ©partement de la SantĂ©. Ne rĂ©ussissant pas Ă  ĂȘtre arrĂȘtĂ©s, ils se sont dirigĂ©s vers la Mairie. Et ils sont allĂ©s Ă  coup sur: ils ont offert des seringues au mĂȘme policier qui les avaient arrĂȘtĂ©s en novembre dernier alors que certains policiers pensaient que la parlementaire radicale Ă©tait Cicciolina.





Altri articoli su:
[ Droghe ]

Comunicati su:
[ Droghe ]

Interventi su:
[ Droghe ]


- WebSite Info