sito in fase di manutenzione: alcuni contenuti potrebbero non essere aggiornati
 
 novembre 2019 
LunMarMerGioVenSabDom
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CAMPAGNE
MISSIONI

CERCA:

Ministero degli Affari Esteri

Living together - Combining diversity and freedom in 21st-century Europe [Report of the Group of Eminent Persons of the Council of Europe] PDF DOWNLOAD >>

DOCUMENTARIO DEDICATO DA AL-JAZEERA ALLA LEADER RADICALE EMMA BONINO

Cookie Policy

>> Libération


EGYPTE: CABALE JUDICIAIRE CONTRE UNE FEMINISTE

par Claude Guibal En accordant une interview il y a trois mois Ă  l'hebdomadaire indĂ©pendant Al-Midan , la fĂ©ministe Ă©gyptienne Nawal al-Saadawi n'imaginait pas qu'elle mettait sa vie en jeu. Ses crimes? Avoir dĂ©clarĂ© que le pĂšlerinage Ă  La Mecque Ă©tait un vestige du paganisme. Avoir soutenu que le port du voile n'avait pas grand-chose Ă  voir avec les enseignements de l'islam. Avoir rĂ©affirmĂ© avec force son opposition Ă  la loi religieuse sur l'hĂ©ritage, accordant Ă  l'homme le double de la part de la femme. Des propos jugĂ©s anti-islamiques par le grand mufti d'Egypte, cheikh Nasr Farid Wassel. Une occasion en or pour Nabih el-Wash, avocat avide de cĂ©lĂ©britĂ©, qui a aussitĂŽt intentĂ© une action en justice contre la fĂ©ministe pour apostasie. Une procĂ©dure rendue possible par la hesba, loi coranique autorisant tout musulman Ă  engager des poursuites lĂ©gales contre tout coreligionnaire nuisant Ă  l'islam. Le tribunal des affaires familiales du Caire doit trancher le cas le 30 juillet. Nawal al-Saadawi crie Ă  la cabale et affirme que ses propos ont Ă©tĂ© tirĂ©s de leur contexte. Permis de tuer. L'enjeu est en effet de taille. Si elle est reconnue apostate, Nawal al-Saadawi sera divorcĂ©e de force de Sharif Hatata, son mari depuis trente-six ans. Pire, la derniĂšre dĂ©cennie a montrĂ© qu'en Egypte l'accusation d'apostasie va bien au-delĂ  d'une annulation de mariage ou d'une excommunication. Dans certains milieux intĂ©gristes, elle est perçue comme un permis de tuer. L'Ă©crivain Farag Foda, assassinĂ© en 1992, en est la victime emblĂ©matique. Naguib Mahfouz, prix Nobel de littĂ©rature, a lui rĂ©chappĂ© de peu Ă  un attentat en 1994. En 1995, l'universitaire Nasr Abou Zeid, lui aussi dĂ©crĂ©tĂ© apostat, a prĂ©fĂ©rĂ© fuir l'Egypte en compagnie de son Ă©pouse. Excision. A 70 ans, Nawal al-Saadawi refuse de baisser la tĂȘte: «Quoi qu'il arrive, je ne quitterai ni l'Egypte ni mon mari.» NĂ©e dans un petit village du delta du Nil, rien ne prĂ©disposait ce petit bout de femme Ă  devenir la passionaria du fĂ©minisme Ă©gyptien. Ses combats pour l'Ă©galitĂ© des sexes et surtout contre l'excision ne l'empĂȘchent pas de s'ouvrir Ă  d'autres luttes, plus politiques. En 1981, peu avant d'ĂȘtre assassinĂ©, Anouar el-Sadate la fait emprisonner, en mĂȘme temps que 1 500 autres intellectuels. «C'est une grande gueule, incapable de se taire devant l'injustice», confie un admirateur. Dans les milieux bien-pensants, on mĂ©prise cette suffragette aux cheveux blancs. Plus connue Ă  l'Ă©tranger que dans son propre pays, Nawal al-Saadawi est aujourd'hui appuyĂ©e par de nombreuses associations dont Amnesty International. La dĂ©putĂ©e europĂ©enne Emma Bonino s'est dĂ©placĂ©e le mois dernier au Caire pour l'assurer de son soutien. Selon plusieurs avis juridiques, les charges Ă  l'encontre de Nawal al-Saadawi devraient ĂȘtre abandonnĂ©es pour des raisons de procĂ©dure. Mais l'entourage de la fĂ©ministe continue de s'inquiĂ©ter. Au dĂ©but des annĂ©es 90, le nom de Nawal al-Saadawi figurait sur la liste des personnalitĂ©s Ă  abattre dressĂ©e par les groupes islamistes armĂ©s. Avec ce procĂšs, elle est Ă  nouveau dans le collimateur des intĂ©gristes: une cible, quel que soit le verdict du tribunal.





Altri articoli su:
[ Nawal Saadawi ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ]

Comunicati su:
[ Nawal Saadawi ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ]

Interventi su:
[ Nawal Saadawi ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ]


- WebSite Info