sito in fase di manutenzione: alcuni contenuti potrebbero non essere aggiornati
 
 agosto 2019 
LunMarMerGioVenSabDom
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CAMPAGNE
MISSIONI

CERCA:

Ministero degli Affari Esteri

Living together - Combining diversity and freedom in 21st-century Europe [Report of the Group of Eminent Persons of the Council of Europe] PDF DOWNLOAD >>

DOCUMENTARIO DEDICATO DA AL-JAZEERA ALLA LEADER RADICALE EMMA BONINO

Cookie Policy

>> Il Giorno


IMAGINE QUE LE PROCES CONTRE QUELQU'UN COMME SESELY COMMENCE DEMAIN...

par Emma Bonino

J'apprends avec satisfaction la nouvelle de la d√©lib√©ration du Conseil de S√©curit√© √† propos de la constitution d'un Tribunal international pour juger les crimes de guerre. Ce qui est surtout important c'est que le projet du Secr√©taire G√©n√©ral des Nations Unies n'ait pas √©t√© amend√©. Le projet a, en effet, accueilli les pr√©visions √©labor√©es par le projet italien, surtout en ce qui a trait √† la non pr√©vision de la peine de mort et √† la non pr√©vision du jugement en contumace, donnant ainsi une plus grande garantie pour l'accus√© et assurant une plus grande efficacit√© du jugement. Il s'agit d'une premi√®re affirmation dans l'application du droit international. Un pas en avant, √† mon avis, vers la constitution d'un ordre mondial fond√© sur le droit et sur la l√©galit√© des droits de l'homme Mais il y a, comme cela a d√©j√† √©t√© mis en √©vidence dans la rencontre que j'ai eu avec Boutros Ghali la semaine derni√®re √† New York, des probl√®mes quant √† l'instauration effective de ce tribunal, en premier lieu pour ce qui a trait au financement. L'institution effective, le souhait qu'il puisse devenir un organe permanent seront au centre des requ√™tes que le Parti Radical am√®nera √† la Conf√©rence de Vienne sur les droits de l'homme au mois de juin. Un rendez-vous qui se situe √† 300 kilom√®tres seulement des lieux o√Ļ ces m√™mes droits sont viol√©s. La guerre en ex-Yougoslavie ne se r√©soudra certainement pas gr√Ęce au tribunal contre les crimes. Je ne l'ai jamais pens√© et je ne pense pas que quelqu'un ait jamais avanc√© cette hypoth√®se. Mais je me suis souvent pos√© une question et je voudrais que d'autres en fassent autant. S'il √©tait imm√©diatement op√©rationnel, s'il √©tait mis dans les conditions de juger d√®s maintenant les crimes commis en ex-Yougoslavie, si les juges du tribunal d√©cidaient de juger Seselj, par exemple, que se passerait-il? Peut-√™tre que des controverses publiques, et pas uniquement, √©clateraient au niveau international, peut-√™tre commencerait-on √† appliquer le principe des sanctions qui est indispensable pour affirmer et appliquer √©galement le droit international, peut-√™tre et ce n'est pas le moins important, cela contribuerait-il √† mettre sous les yeux peu attentifs de l'opinion publique et des organes d'information une trag√©die devenue telle gr√Ęce aussi √† l'inertie europ√©enne et √† l'ind√©cision internationale. Et l'invitation que j'adresse √† la presse et aux organes d'information est de ne pas sous-estimer la port√©e de cette d√©cision prise par le Conseil de S√©curit√©.





Altri articoli su:
[ Ex-Jugoslavia ] [ Corte Penale Internazionale e Tribunale Penale Internazionale ] [ Pena di morte ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ]

Comunicati su:
[ Ex-Jugoslavia ] [ Corte Penale Internazionale e Tribunale Penale Internazionale ] [ Pena di morte ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ]

Interventi su:
[ Ex-Jugoslavia ] [ Corte Penale Internazionale e Tribunale Penale Internazionale ] [ Pena di morte ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ]


- WebSite Info