sito in fase di manutenzione: alcuni contenuti potrebbero non essere aggiornati
 
 luglio 2020 
LunMarMerGioVenSabDom
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
CAMPAGNE
MISSIONI

CERCA:

Ministero degli Affari Esteri

Living together - Combining diversity and freedom in 21st-century Europe [Report of the Group of Eminent Persons of the Council of Europe] PDF DOWNLOAD >>

DOCUMENTARIO DEDICATO DA AL-JAZEERA ALLA LEADER RADICALE EMMA BONINO

Cookie Policy

>> Le Haffington Post


TUNISIE: VERS UNE AUBE SANGLANTE?

Le Haffington Post - 21 mai 2013

par Abou Djaffar

On fait mine de découvrir, ces jours-ci, l'attachante personnalité de Seif Allah Ben Hassine, alias Abou Iyadh, un homme qui a fait courir, avec ses complices et ses disciples, une proportion non négligeable de l'appareil sécuritaire européen dans les lointaines années 90.

Dans l'enthousiasme qui sied aux chutes de régime, les nouvelles autorités tunisiennes ont rapidement procédé à des amnisties massives qui, si elles ont flatté notre optimisme béat, ont été une bien mauvaise idée. Alors que la subtilité s'impose en ces heures sombres, les visions caricaturales se disputent le devant de la scène. Tandis que certains nous expliquent que ces révolutions constituent de dramatiques erreurs, qui plus est commanditées par d'obscurs sponsors aux buts inavoués, d'autres nient avec la même énergie l'ancrage, profond et ancien, de l'islamisme radical armé dans ces pays, du Maroc à la Syrie.

La Tunisie, dont le r√©gime, renvers√© il y a d√©j√† deux ans, n'avait gu√®re √©t√© critiqu√© en France par nos dirigeants, n'√©chappait pas √† ce ph√©nom√®ne. En Europe, au Moyen-Orient et jusqu'en Afghanistan, les jihadistes tunisiens tenaient leur rang au sein des r√©seaux actifs au profit du GIA, du GSPC, des fili√®res de volontaires arabes ou des cellules d'Al Qa√Įda.

En 2006, une première alerte sérieuse avait retenti, lorsque des jihadistes, soutenus par le GSPC, avaient défié sur le territoire tunisien, le pouvoir. La répression n'avait pas suffit, là pas plus qu'ailleurs, et rien de ce qui alimente la colère des jihadistes n'avait été pris en compte par un pouvoir déjà condamné.

M√™me si les groupes de la n√©buleuse Ansar Al Sharia sont souvent d√©crits comme des mouvements pros√©lytes, la pr√©sence en leur sein de terroristes bien connus en fait plut√īt des antichambres de la violence terroriste. En Tunisie comme en Egypte ou en Libye, on ne compte plus les jihadistes des ann√©es 90, voire des ann√©es 80, √† les avoir int√©gr√©s. A ce titre, l'exemple d'Abou Iyadh est particuli√®rement parlant. Fondateur, avec d'autres, du Groupe combattant tunisien, l'homme n'a rien d'un religieux pi√©tiste et tout d'un √©mir d'Al Qa√Įda dont les buts sont le renversement du r√©gime tunisien par des provocations r√©p√©t√©es ne pouvant aboutir qu'√† une √©preuve de force finale.

Pour ce faire, Abou Iyadh, qui dispose du soutien des responsables d'Al Qa√Įda au Pakistan et l'amical soutien d'AQMI en Alg√©rie, peut surtout compter sur des milliers de supporters dont des centaines, apr√®s avoir fait le jihad en Irak, combattent d√©sormais en Syrie aux c√īt√©s du Jabhat Al Nusra.

L'islamisme radical armé que l'on voit se déployer en Tunisie n'a rien d'un phénomène d'implantation récente. Le changement de régime n'a fait que libérer des forces qui, étouffées par des décennies de répression, ne se sont jamais éteintes. La Tunisie postrévolutionnaire, aux institutions fragiles et à l'économie dévastée, évoque, par certains aspects, l'Algérie de 1991. Ansar Al Sharia ne dispose pas du soutien dont pouvaient se prévaloir le FIS, mais il a déjà accompli sa révolution et doit être comparé au GIA, radical, bien décidé à en découdre pour triompher. Et à la différence des jihadistes algériens de 1992, il se sait soutenu par une mouvance qui marque des points dans toute la région.

 





Altri articoli su:
[ Africa ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ Tunisia ]

Comunicati su:
[ Africa ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ Tunisia ]

Interventi su:
[ Africa ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ Tunisia ]


- WebSite Info