sito in fase di manutenzione: alcuni contenuti potrebbero non essere aggiornati
 
 ottobre 2020 
LunMarMerGioVenSabDom
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CAMPAGNE
MISSIONI

CERCA:

Ministero degli Affari Esteri

Living together - Combining diversity and freedom in 21st-century Europe [Report of the Group of Eminent Persons of the Council of Europe] PDF DOWNLOAD >>

DOCUMENTARIO DEDICATO DA AL-JAZEERA ALLA LEADER RADICALE EMMA BONINO

Cookie Policy

>> ICC-CPI


MESSAGE DU PRESIDENT DE LA CPI - JOURNEE DE LA JUSTICE PENALE INTERNATIONALE

ICC-CPI - 16 juillet 2011

par M. le juge Sang-Hyun Song

En tant que Président de la Cour pénale internationale (CPI), je suis fier de célébrer la Journée de la justice pénale internationale le 17 juillet 2011.

Il y a treize ans, la communauté internationale s’est réunie à Rome lors d’une conférence historique pour adopter le Statut de Rome de la CPI. Les représentants des États et de la société civile de tous les continents ont uni leurs forces pour mettre un terme à l’impunité des auteurs des crimes les plus graves que connaisse le genre humain. En 2002, la CPI a ouvert ses portes à La Haye, aux Pays‑Bas.

Aujourd’hui, la Cour est une institution internationale de premier plan, qui apporte la justice aux victimes lorsque celle‑ci ne peut être rendue au niveau national. Les enquêtes menées dans les six pays concernés par des situations dont est saisie la Cour portent sur des allégations de crimes révoltants, tels que des massacres, des viols, des actes de torture et l’utilisation d’enfants soldats. Le nombre total de suspects ayant comparu devant les juges a doublé au cours des six derniers mois. Le premier procès se termine, la présentation des conclusions finales étant prévue pour le mois prochain.

Je suis ravi de constater que la justice pénale internationale jouit d’un soutien croissant à travers le monde. La famille de la CPI compte déjà 114 nations et, dans le courant de l’été, la Grenade et la Tunisie deviendront États parties. Plusieurs autres pays ont annoncé leur intention d’en faire autant prochainement.

Au cours de l’année écoulée, j’ai rencontré les représentants de gouvernements, de la société civile et d’organisations régionales en Amérique, en Afrique, en Asie, en Europe, et plus récemment, dans le monde arabe. J’ai pu systématiquement constater que les objectifs du Statut de Rome rencontrent partout un écho favorable, indépendamment de la culture, de la langue ou de la nationalité.

Partout, les peuples aspirent à la paix et à la justice, ainsi qu’au respect de l’état de droit et de la dignité humaine. La CPI représente une communauté de nations partageant des valeurs et des objectifs tendant à assurer aux enfants, aux femmes et aux hommes du monde entier un avenir plus serein.

Laissons-nous guider par cet esprit de solidarité à l’heure où nous célébrons nos réussites. N’oublions pas que le chemin qu’il nous reste à parcourir demeure long et ardu.

Nous devons être unis dans notre détermination à mettre fin à l’impunité, ainsi qu’à l’anarchie, à la brutalité et au mépris pour la dignité humaine que cette impunité implique. Nous devons persévérer.

Comme tous ceux qui travaillent pour la Cour pénale internationale, je suis fier de m’inscrire dans ce mouvement en faveur de la justice internationale. J’appelle tous les États et tous les peuples à se joindre à cette cause commune.





Altri articoli su:
[ Corte Penale Internazionale e Tribunale Penale Internazionale ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ ONU ]

Comunicati su:
[ Corte Penale Internazionale e Tribunale Penale Internazionale ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ ONU ]

Interventi su:
[ Corte Penale Internazionale e Tribunale Penale Internazionale ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ ONU ]


- WebSite Info