sito in fase di manutenzione: alcuni contenuti potrebbero non essere aggiornati
 
 luglio 2020 
LunMarMerGioVenSabDom
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
CAMPAGNE
MISSIONI

CERCA:

Ministero degli Affari Esteri

Living together - Combining diversity and freedom in 21st-century Europe [Report of the Group of Eminent Persons of the Council of Europe] PDF DOWNLOAD >>

DOCUMENTARIO DEDICATO DA AL-JAZEERA ALLA LEADER RADICALE EMMA BONINO

Cookie Policy

CONFERENCE INTERPARLAMENTAIRE

"HARMONISER LES INSTRUMENTS LEGAUX CONTRE LES MGF: CONSILIDER LES ACQUIS, PARTAGER LES SUCCES, POURSUIVRE LES AVANCEES! EN FAVEUR DE L'INTERDICTION DE LA PRATIQUE AUX NATIONS UNIES"

3 et 4 mai 2010 - La Conférence est organisée par le Ministère de la Famille, de la Sécurité Alimentaire, de l’Entreprenariat Féminin, de la Micro Finance et de la Petite Enfance du Sénégal et l’Organisation internationale No Peace Without Justice (NPWJ) en collaboration avec l’Organisation sénégalaise La Palabre et le Réseau des Parlementaires Sénégalais pour la Population et le Développement, et avec le soutien de la Coopération italienne, l’UNOPS, l’UNFPA, l’UNICEF et de la Commune de Rome (Italie).

L'objectif de la Conférence, qui réunira parlementaires, dirigeants de la société civile et représentants de gouvernement du Sénégal et des 27 autres pays africains concernés par la pratique des mutilations génitales féminines (MGF), est de présenter les actions et stratégies de lutte menées contre cette pratique depuis l'adoption du Protocole additionnel à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples relatif aux Droits des Femmes (Protocole de Maputo) et donner voix à la volonté des pays africains de consolider les acquis et poursuivre les avancées législatives pour une réponse d’état de droit à la violation des droits humains que représente la pratique des MGF.

La Conférence Interparlementaire aura également pour objectif de favoriser la coordination entre législateurs dans les institutions nationales et régionales (Assemblées nationales, Assemblée parlementaire de la CEDEAO, UIP de l’IGAD, Parlement Panafricain, Union africaine, Nations Unies, etc.), représentants de gouvernements et militants mobilisés en Afrique dans le cadre de la campagne internationale visant à l’élaboration et l’adoption lors de la 65ème session de l'Assemblée Générale des Nations Unies d'une Résolution qui interdise explicitement les MGF et les reconnaisse comme une pratique contraire aux droits humains.

Le Sénégal est l’un des pays qui a répondu le plus nettement par une mise en oeuvre des instruments d’Etat de droit, adoptés par le Parlement dès 1999, à la pratique des MGF. C’est aussi à ce titre que la Conférence Interparlementaire a lieu au Parlement du Sénégal, proposant le Sénégal comme chef de file pour l’effort requis en vue de l’adoption de la résolution interdisant les MGF lors de la 65ème session des Nations Unies. La déclaration finale issue des travaux sera transmis au Président du Sénégal, S.E. M. Abdoulaye Wade.

Nous invitons les professionnels des médias souhaitant participer à la Conférence ainsi qu’à la réunion avec le Président du Sénégal, S.E. M. Abdoulaye Wade, à confirmer leur présence par e-mail à : BanFGM@npwj.org.

Lieu de la Conférence : Conseil Economique et Social, 25 avenue Pasteur, B.P. 6100 Dakar

Télécharger le projet de programme de la conférence





Comunicati su:
[ Africa ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ Senegal ] [ Stop FGM! ]

Rassegna Stampa su:
[ Africa ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ Senegal ] [ Stop FGM! ]

Interventi su:
[ Africa ] [ Diritti Umani, Civili  & Politici ] [ Senegal ] [ Stop FGM! ]


- WebSite Info